Aller à la recherche

Mot-clé - Souljazz Orchestra

Fil des billets Fil des commentaires

mardi 5 janvier 2016 22:23

Episode 26: 2015 dans le rétro !

A défaut de palmarès de l'année ou autre top et faute d'actualité concert minimale, on exhume la rubrique pour 4 titres tirés de 4 disques de l'an dernier plutôt très écoutés par ici.

Forcément en rapport avec les concerts marquants de l'année. De là à dire qu'on fait plus que çà sans avoir trop le temps d'aller voir ailleurs, ce serait presque faux !

:bz5) The Souljazz Orchestra - Resistance - 2015
Putain de concert, putain d'album ! Juste irrésistible, frais, positif, brassant un spectre de plus en plus large de grooves (afrobeat donc mais aussi musiques latines, chants créoles, ...), combo à plusieurs voix ayant chacune sa couleur, on en prendra des doses et des doses dans la grisaille ambiante !

:bz45) Screaming Females - Rose mountain - 2015
Le dernier disque du trio dans la foulée de la claque live. Plus calme que les précédents, parait-il mais comme on commence, on aura du mal à en juger. Toujours est il que le disque est juste très bon, gorgé de titres immédiatement accrocheurs avec riffs tubesques et artillerie rythmique bien en place. Quelques clins d'oreilles au grunge de 90's pas déplaisants du tout et la voix de Marissa Paternoster qui fait le reste ! Les américains se permettent même 2/3 bluettes qui passent nickel, on surlike !!!

volatilMem26.jpg

:bz4) Olivier Depardon - Les saisons du Silence - 2015
On avait presque l'habitude d'être patient avec le grenoblois et à peine (!) 3 ans après l'excellent Un soleil dans la pluie, Depardon est de retour. Le sevrage et 'effet surprise en moins, les premières écoutes déçoivent un peu (çà sent la redite) mais... en creusant un peu, on y revient souvent et on continuera. La désormais formule trio apportant une densité qu'on espérait voir en live, c'est raté pour 2015 !

:bz35) Sons Of Kemet – Lest We Forget What We Came Here To Do - 2015
Après le concert ébouriffant de la dernière rentrée, on était obligé de creuser l'aspect discographique du quatuor londonien. On découvre alors que son leader saxophoniste oeuvre chez les Heliocentrics, ce qui n'est pas pour déplaire. N'empêche, si ce second LP fait le job, il peine à retranscrire totalement l'énergie brute, presque primale dispensée en live. Dommage...

lundi 19 octobre 2015 22:40

Souljazz Orchestra + Electric Safari - Marché Gare (Lyon), le 15 Octobre 2015

On a eu bon nez en réservant sa place dès la rentrée, trop ravi de rerevoir Souljazz Orchestra: le Marché Gare est (encore) blindé (faut dire aussi que c'est le concert offert du trimestre).

L'ouverture est tout à fait dans le ton avec Electric Safari: des gens du coin qui versent dans un afrobeat pêchu. 9 musiciens pour des titres instrumentaux qui envoient plutôt pas mal, de quoi s'échauffer les hanches !

Ayant fait le plein de bière avant tout le monde (trop malin), on se retrouve donc pas trop loin de la scène lorsque les canadiens y arrivent et entrent en Resistance (arf - du nom de leur dernier album).

souljazzorchestra_live_lyon.JPG
Tous en ligne, la formation ne semble pas avoir bougé (on reconnait pas vraiment le batteur mais c'était y'a 5 ans) alors que le registre musical s'est encore élargi, mêlant l'afrobeat des débuts à des influences latines ou zouk.

Un mélange qui fonctionne plus que bien sur la galette et, évidemment, encore mieux en live: ce sera donc 100 minutes de groove irrésistible qui rassasieront à peine un public plus que demandeur !


samedi 26 juin 2010 23:28

The Souljazz Orchestra + Anthony Joseph & the Spasm Band - Les Invites (Villeurbanne), le 17 juin 2010

Petit retour en images ou presque sur Les Invites, l'excellent festival de Villeurbanne avec, puisque c'est bientôt le baccalauréat, une programmation en forme de révision !

Première soirée sous chapiteau à la Doua, on prépare l'épreuve d'afrobeat avec The Souljazz Orchestra, très remarqués y'a pas si longtemps au Hot Club de Lyon.

Souljazz_Orchestra_Live_Invites_2010.jpg
Peu de monde en début de set (le drame (arf) France-Mexique se joue alors) mais les canadiens font vite converger les badauds à eux ! Certes, c'est moins torride que 2 mois auparavant mais on apprécie toujours autant !

Place a Anthony Joseph et son band pour la deuxième mi-temps !

Accompagné d'une formation qui maitrise à fond son sujet (gratte, basse, sax, percus & drums), le gars va faire monter progressivement la sauce pour enthousiasmer au plus haut point le public (la bUze comprise).

Dynamitage en règle des frontières entre hip-hop, funk & jazz, voix énergie et charisme indéniables, on se régale !

Anthony_Joseph___the_Spasm_Band_Live_Invites_2010.jpg
Chaque zicos y va de ses petits solos mais sans s'éterniser non plus et on regrette de ne pas avoir plus écouté le Bird head Son de l'an dernier (on a presque le temps même si quelques titres présentés ce soir annonce un successeur imminent).

Un savant dosage de l'énergie de chaque morceau permets d'attendre l'acmé au rappel (qui vient trop tôt évidemment). Chouette claque donc... de quoi en rester là pour ce soir : il est tard et les colombiens de Bomba Estero bombardent leur boom-boom un peu trop fort...

vendredi 30 avril 2010 00:03

The Souljazz Orchestra - le Hot Club (Lyon), le 14 Avril 2010

Bon, depuis le temps, il s'agirait de voir autre chose que l'Epicerie... Et là, un petit encart de dernière minute m'informe du passage du SoulJazz Orchestra au Hot Club de Lyon (ne pas confondre avec celui de Toulouse), petit détour vers les papiers de Nyko (encore) sur le sujet et j'enfourche un Velo'v direction presqu'île.

D'abord l'endroit : plutôt underground (entendre salle voutée en pierres apparentes), c'est très petit et peuplé... M'enfin, on tient tous lorsque les canadiens investissent la scène. Ils sont 6 : 3 saxophones (alto, tenor & baryton), un batteur, une chanteuse percussionniste et un clavier.

L'entame plutôt jazzy doit reprendre quelques titres du dernier Rising Sun. Douce entrée en matière avant de monter la sauce et le groove ne tarde pas à sourdre du caveau avec une première reprise de Fela Kuti (2 autres seront jouées ce soir).

Le répertoire oscille entre afrobeat donc, funk, voire ska, soit rien pour lutter contre le réchauffement climatique... Seule une pause peut nous sauver de la suffocation...

Souljazz_Orchestra_live_lyon.jpg
Cà repart presque tranquille, en virant vers un brin d'éthio-jazz, on file ensuite vers Cuba...Eclectisme donc, mais là encore, grosse énergie délivrée par le groupe, principalement le sax alto qui se donne à fond (peut-être motivé par une présence féminine dans le public ?).

Le groove est hénaurme et la température monte monte monte (porte bien son nom, ce club), les morceaux s'étirent pour le meilleur (petits solos (très réussis) pour chacun des membres).

Rappel magistral avec un titre de Manu Dibango... Rideau (éponge) ! Une bonne heure 3/4 de bonheur, on repart avec Manifesto sous le bras et on espère les revoir sous peu !

↑ GO ↑