Aller à la recherche

jeudi 15 novembre 2012 20:05

The Ex & Ukandanz - l'Epicerie Moderne (Feyzin), le 08 Novembre 2012

...poursuite... avec une petite chro-carte-postale pour donner quelques nouvelles des hollandais qu'on n'avait point vu cette année, çà manquait presque ;) !

Avant de fêter leur tiers de siècle (aïe) en décembre et après la sortie d'une seconde collaboration avec le saxophoniste éthiopien Getatchew Mekuria, ils sont donc en mini-tournée pour rôder à la scène des compos (certaines déjà bien prometteuses, d'autres qui manquent encore d'ampleur live) à paraitre sur un prochain album.

theEx_live_lyon.jpg
Le groupe creuse toujours son propre sillon ethno-punk: gimmick répétitif joué par Arnold de Boer posé sur les rythmiques des 2 vétérans Andy Moor & Terrie Hessels. Le jeu de ce dernier étant de moins en moins conventionnel (et en plus, çà l'amuse toujours autant).

Le set ira crescendo, presque court mais avec un final en forme de best-of et 2 rappels bien jouissifs. On a (encore) aimé !

jeudi 8 septembre 2011 22:36

The Ex & Brass Unbound + Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp - le Clacson (Oullins), le 1 Septembre 2011

On avait fini la saison à Oullins, on fait sa pré-rentrée au même endroit avec une nouvelle soirée Grrrnd Zero, une fois de plus menacés d'expulsion par le grand méchant Lyon (à soutenir donc !). C'est complet mais, coup de pot, on choppe une des dernières places disponibles au guichet - ouf !

D'abord Seb Radix, homme orchestre (guitare, voix, et aux pieds : clavier et tambourin (!)) dont on ne verra pas grand chose, on est plus là (et à l'heure) pour l'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp (quel nom) et sa musique bien dans le ton de la tête d'affiche[1].

Une formation originale : violon, trombone, xylo, contrebasse, guitare & batterie pour des pièces assez longues, efficaces en live. Pas de gros groove tout le temps, plutôt des ambiances variées et vraiment plaisantes.

Certes, quand ils veulent hausser le ton, ils haussent le ton et le public en redemande... Le Clacson est alors à température pour accueillir The Ex, bientôt résident dans le coin (ou, plus probable, encore et toujours sur les routes).

Après Mekuria il y a 3 mois, place à une collaboration avec 4 cuivres pour pulser un peu leur ethno-punk remuant.

The_Ex_Brass_Unbound_live_lyon.jpg
Je vais pas en dire grand chose (déjà fait moult fois) sinon que la setlist est remaniée, que la section cuivres est presque discrète et qu'on trouve le début de concert un poil mou. Mais la suite sera comme d'hab : épatante, notamment un State of shock d'anthologie (initialement joué avec Tom Cora), acmé de ce concert tropical.

Et donc, toujours pas de déception avec nos hollandais préférés... diantre !


ps: ICI un report de la même tournée avec, entre autres, un vidéo du-dit State of shock et un petit laïus de sieur Albini qu'on ne peut démentir 12 ans plus tard.

Notes

[1] On apprendra par la suite que la batteur d'OTPMD officiait avec Andy Moor au sein de The Dog Faced Hermans.

samedi 2 juillet 2011 15:19

The Ex & Getatchew Mekuria - les Invites de Villeurbanne, le 18 Juin 2011

Petit épisode Invites cette année : un rapide coup d'oreille au Legendary Tiger Man en sortant du Transbo le jeudi (sympa sur les 4 titres de fin mais tout un concert, j'ai des doutes: c'est binaire, répétitif et, dans le genre homme-orchestre, Rémy Bricka, lui, il mets des feux d'artifices en plus).

Le lendemain, la pluie à noyé le brin de motivation qui m'aurait poussé à aller écouter Ebo Taylor ou Blitz The Ambassador mais pas grand chose n'aurait pu me faire rater la date de The Ex accompagné de Getatchew Mekuria.

Déjà vu de nombreuses fois, certes, dans cette association, qui plus est, mais comme la qualité de la soirée est garantie avec ces hollandais, on y retourne !

Celle-ci ne fera pas exception : effet de surprise en moins et scène plus grande, on doute un peu avant de se laisser embarquer.

The_Ex_Getatchew_Mekuria_live_lyon.jpg
Le set ressemble globalement à celui d'il y a 3 ans avec quelques petits aménagements biens vus : 2 titres chantés pour la batteuse, le (plus très) nouveau chanteur, moins sollicité, se retrouve aux cuivres ou encore (et surtout) le groupe qui s'arrête le temps d'un Tezeta pour Mekuria seul au sax, finissant le traditionnel a cappella, vraiment touchant.

Une belle leçon de générosité ! Ils repassent sur Lyon en Septembre et on y re-sera !

ps: un concert de la même tournée ? c'est ici, merci POP !

samedi 11 décembre 2010 13:41

Episode 15: 2010, vétérantes déceptions

C'est un peu le sentiment général qu'on retrouve sur la toile : 2010 n'a pas vraiment été une grande année de découverte, d'enflammement pour ne serait-ce qu'un disque au dessus de mêlée.

En voilà 6 pas renversants et dont les géniteurs ne sont plus tout à fait des lapins de 2 semaines :

:bz35) The Ex - Catch My Shoe - 2010
Le problème d'avoir découvert The Ex sur scène, c'est que leurs efforts discographiques restent un peu ternes... Celui-ci, n'échappe pas vraiment à la règle. Moins aventureux que leur excellente collaboration avec le saxophoniste éthiopien Getatchew Mekuria, le disque propose tout de même un truc assez unique, une sorte d'ethno-punk roboratif porté par la voix du nouveau chanteur (presque trop mélodique ;o) ) et quelques cuivres bien sentis (Maybe I Was The Pilot, Cold Weather Is Back). Eoleyo, chanté par Katherina en amharique (?) pourrait faire un tube, dommage que la galette s'essouffle juste après...

:bz35) Roky Erickson with Okkervil River - True love cast out all evil - 2010
Emballé par l'écoute de Goobye sweet dreams, c'était avec enthousiasme que je me penchais sur cette collaboration du leader cramé des 13th Floor Elevators. Cà part bien avec un titre d'ouverture fragile et lo-fi très Guided by voices. 3 titres plus loin, çà retombe beaucoup. Il faut dire que l'accompagnement d'Okkervil River reste très commun, limite baloche pour la section rythmique (Bring back the past). Le dernier tiers regagne en intérêt avec un bel enchainement Forever & Think of as one. A noter également Please judge où la voix fatiguée d'Erickson évoque curieusement celle de Johnny Cash du temps de ses American Recordings...

:bz3) Sharon Jones & The Dap-Kings - I learned the hard way - 2010
Pochette classe (comme toujours) et contenu plus posé, plus soul pour miss Jones et ses acolytes. Un peu trop peut-être car on écoute çà distraitement, émoustillé parfois le temps des Better things, Money ou Without a heart avant retour au ronronnement...

episode15.jpg

:bz3) Neil Young - Le noise - 2010
Le Neil annuel est sorti, guitare+voix seulement, çà rappelle l'aventure Dead Man (sans la voix, ok!) et surtout les derniers grands moments discographiques du Loner. Ici la production est assurée par Daniel Lanois qui va poser ses effets un peu de partout, trop parfois (Sign Of Love), diluant le coté rugueux du Canadien (l'affreux Angry World). Enfin, comme pour les 00's, le problème de cette nouvelle livraison reste l'inspiration, défaillante pour des chansons pas vraiment renversantes, à l'exception du magnifique (et très classique) Love and war. Bon, c'est toujours mieux que le médiocre "Fork in the road" de l'an dernier...

:bz25) The National - High violet - 2010
L'album de l'année pour certains ? Sans blague ? Ce sera plus ma déception... The National tourne en rond sur ce disque (Bloodbuzz Ohio en parfaite auto-caricature) et applique (bien) ce qui commence à ressembler à des formules (la batterie martiale et sourde, les morceaux ascensionnels). Cà fonctionne de temps en temps, comme sur Anyone's ghost ou Conversation 16 mais on reste sceptique : tout semble sous contrôle et çà mouille pas vraiment le mailot. Dommage !

:bz2) Isobel Campbell And Mark Lanegan - Hawk - 2010
Jamais été fan de cette collaboration et ce n'est pas ce 3ème volet qui me fera changer d'avis. C'est toujours bien fait, varié dans les arrangements et les styles abordés mais la voix et le songwriting de Campbell sont fades. Bref; on s'emmerde vite et les blagues les plus courtes sont les meilleures...

- page 2 de 4 -

↑ GO ↑