Compte-rendu photo (ou presque) de cette première soirée du festival gratuit de Villeurbanne. Proximité du campus oblige, la programmation est ici plutôt remuante : Naive New Beaters, soit la "sensation" du moment suivi de Metronomy.

Pour ouvrir les hostilités, les frenchies de Tahiti 80, déjà vieux de 4 albums en plus d'une décennie. Ils vont facilement imposer leur pop-funk bien mélodique et efficace.

Tahiti_80_live.jpg
Les rouennais sont plutôt décontractés, çà groove et leur set est bien rôdé (fruit des nombreuses tournées japonaises, la terre d'accueil du groupe ?) ! Très sympa donc même si je goûte sans plus la voix haut perchée de Xavier Boyer.

Passons à l'inrockuptiblerie NNBs, soit une sauce electro-pop-rock-rap (un joyeux bordel quoi) montée par 3 lascards : Martin Luther B.B. King (!) (guitare), Eurobelix (machines) & David Boring au chant. Tous vêtu dans un accoutrement digne de Dschinghis Khan, les chorégraphies bien ringardes (et assumées comme telles) qui agrémentent leur prestation rappellent à nouveau le groupe allemand ou, (pas si) étrangement, Queen.

Naive_New_Beaters_live.jpg
C'est régressif, drôle aussi (hommage au saucisson brioché entre 2 titres) et côté musique ? Du lourd : lancement de batterie & basses roboratives préenregistrées que le guitariste double la plupart du temps. Boring rape par dessus en sautant un peu de partout. Bonne énergie donc mais après 3-4 morceaux... on va boire une bière (même pas bonne).

Longue attente (les horaires seront cruellement respectés cette année ) et retour des instruments (les vrais: batterie, gratte, claviers, basse & sax) pour les anglais de Metronomy qui officient encore au rayon electro-pop, j'ai bien aimé les jeux de lumière...

Metronomy_live.jpg
A suivre...