Aller à la recherche

Zik

La bUze aime la musique et vous le fait savoir !

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 9 février 2017 19:24

L'est pas mal le nouveau Jarmusch...

Pas le soporifique Paterson où l'américain recycle ses propres codes & tics avec un ennui assommant et une certaine mièvrerie, mais plutôt Gimme Danger, documentaire vraiment chouette sur les Stooges !

Une interview fleuve d'Iggy en fil conducteur et un chapitrage ville par ville: Ann Arbor, Detroit, New York, Los Angeles et Londres avant la désintégration du groupe, plombé par quelques substances illicites et un label guère aidant.

Un petit topo sur la reformation aussi, répétition de l'histoire originelle, l'amitié et la mort.

Il manque peut-être quelques captations live pour rendre l'ensemble plus attrayant mais existent-elles vraiment (2 petites vidéos trouvées sur le net pour illustrer ce billet) ? Le groupe est toujours resté englué dans la marge de son vivant. La reconnaissance comme influence majeure ne pointant son nez qu'avec les New York Dolls puis la vague punk.

PS: à noter qu'on a vu le doc au Comoedia de Lyon avec 6 titres de mise en bouche joués par les Purple Lords. Un beau concept !

lundi 2 mai 2016 20:21

putain Hubert...

Hubert Mounier est mort... à 53 ans... tristesse, grosse tristesse...

bye_bye_hubert.jpg
S'il y a bien un frenchy qu'on suivait c'était lui... pour sa géniale façon d'écrire des chansons mêlant simplicité des mots et beauté, un talent mélodique imparable hérité de ses influences anglo-saxonnes.

3 albums solos (dont les 2 premiers sont juste parfaits) et pas mal d'autres avec l'Affaire Louis Trio... ALT qui n'a d'ailleurs pas fait que 'Chic Planète', y'a qu'à écouter Mobilis in Mobile et son single ultime ou Europium en guise de dernier tour de piste, plein de merveilles dans la besace du lyonnais comme ce Palais Idéal ou l'art de raconter une (belle) histoire en 4 minutes 1/2.

Adieu et Merci !

lundi 11 avril 2016 22:26

Getatchew...

Le saxophoniste éthiopien s'en est allé semaine dernière à 81 ans.

Le bonhomme avait un peu inventé le free-jazz bien avant le free-jazz puis, oublié pendant et après la dictature, avait été redécouvert au début des années 2000 avec la fabuleuse collection Ethiopiques et son volume 14.

Pas forcément notre préféré, on avait surtout adoré sa collaboration avec The Ex, sur disque ou en live, souvenir grandiose que cette magnifique date de 2008 au Fil et surtout celle de 2004 pour la folle tournée anniversaire des hollandais qui nous avaient fait basculé dans cette fabuleuse musique.

Et voici donc un extrait du DVD de la tournée correspondante:


mercredi 27 août 2014 01:37

Rock en Seine 2014

7 ans de réflexion, c'est ce qu'il aura fallu pour mettre les pieds dans un de ces gros événements de l'été: un festival rock, Rock en Seine en l'occurrence...

rockEnSeine2014.jpg
Et avant de balancer quelques chroniques éparses sur les groupes vus lors de ces 3 jours, quelques impressions à tiède:

D'abord, le gros point noir, le son:
Très lié à l'endroit où l'on s'est posé, c'était parfois bon (Portishead, Airbourne, Arctic Monkeys), souvent moyen (The Hives, Traams, Stephen Malkmus, Prodigy) voire médiocre (1h30 de basse avec les QOTSA çà instruit, certes, mais le plaisir est bien gâché). Le pire étant la scène de la Cascade où le régisseur devait sûrement avoir perdu l'ouïe sur la fréquence des grosses caisses tant on n'entendait que çà (devant la régie ou ailleurs) que ce soientt pour Janelle Monae, Emilie Simon & son orchestre philharmonique (arf, 40 zicos classiques et UNE grosse caisse) ou Cloud Nothings...
Il aurait fallu planifier, pour chaque set, quelques traversées dans la foule afin de trouver l'endroit idoine mais est-ce bien normal ? Est-ce le lot de tout festival en plein air de sonner comme à Fourvière ^^ ? Suis-je trop habitué aux doux conforts sonores des Epicerie, Marché Gare ou Périscope ? Je ne sais plus...

Le gigantisme:
Site hénaurme et foule impressionnante (40000 personnes par jour il semblerait) mais pas (trop) l'impression d'être oppressé, j'ai trouvé l'organisation efficace (accès au parc, récupération du pass, toilettes, ...) et discrète.
Coté nutriments, y'a pléthore de choix pour la bouffe (à des prix raisonnables) et moults bars sans trop d'attente mais bien ric rac quant au choix des bières (sponsoring oblige) et les tarifs sont abusés pour ce que c'est (le climat n'est pas caniculaire, ouf).
Globalement, ambiance plutôt cool et bon enfant même si çà bavarde pas mal dès qu'on est loin de la scène (gênant quand on souhaite écouter Portishead).

Dernier point: l'anonymat relatif de la plupart des prestations vues ces 3 jours: très peu d'interaction avec le public présent (Malkmus, Cloud Nothings, Thee Oh Sees (tous américains, il est vrai)) ou alors un discours prémâché/attendu (The Hives, Janelle Monae)[1], ... Chaque groupe déroule un set hyper calibré pour le temps imparti et s'en va en quête d'un prochain cachet d'un prochain festival. M'attendais pas non plus à taper sur l'épaule de Josh Homme mais quand même...

Note

[1] il est vrai qu'on a loupé les selfies de Lana del Rey...

- page 1 de 15

↑ GO ↑