Aller à la recherche

lundi 18 décembre 2017 00:05

The Ex + Sathönay, Epicerie Moderne (Feyzin), le 14 Décembre 2017

The Ex again... Cà faisait longtemps: 2 ans, on a bien le droit :)

Première partie locale: Sathönay, qu'on a sûrement vu au Périscope il y a quelques temps. On se souvenait d'un duo, là ils sont 3: batterie, violoncelle & tar/sitar (?) pour de longs morceaux avec incartades dissonantes, une reprise du Song to the Siren, c'est plutôt original et çà colle parfaitement pour une ouverture des hollandais. Andy Moor viendra même mettre son grain de sel sur la dernière pièce.

Place aux vétérans donc: 38 ans d'existence (!) en formule hyper-basique ce soir, batterie et trio de guitares mais que du neuf au programme, rodage des titres d'un album à sortir l'an prochain, le combo creuse et affine son sillon ethno-crunch dont il est sûrement le seul et meilleur représentant.

Mode découverte donc et des morceaux plus mid-tempo qu'à l'accoutumée, on est moins dedans jusqu'à avoir la bonne idée de retirer ses bouchons d'oreille (on est pourtant à l'Epicerie et le volume sonore est largement supportable).

On raccroche alors aisément, le groupe joue toujours aussi compact, calé sur les rythmiques tribales de Katherina Bornefeld, boucles sur lesquelles les 3 garçons font tourner des gimmicks de gratte hypnotiques avant de virer bruitistes.

Sinon, no look complet, light-show fixe, Terry et sa façon si particulière de jouer et bouger, allant gentiment titiller Andy Moore, The Ex quoi !

Le titre d'avant rappel est juste imparable et même si ils reviendront 2 fois, on reste un peu sur notre faim: c'était trop court !

vendredi 8 décembre 2017 13:34

Spirit Fest - le Périscope (Lyon), le 2 Décembre 2017

Un peu par hasard, on tombe sur l'info: un bout de Notwist est au Périscope pour un autre side-project des allemands.

Bon, d'abord, on aura dû se farcir Klimperei, soit un père de famille et sa fille pour des sons bricolés, des boucles chétives, une voix et un accent anglais pas très bons... Bref, les spectacles de fin d'année quand on a un gamin sur scène, c'est délicat alors quand c'est pas le vôtre...

Mais on oubliera vite tout çà avec une bière de Noël, le temps que la tête d'affiche s'installe, en position assise et cosy pour un set tout en volupté.

Projet spontané associant une moitié de Notwist et le duo japonais Tenniscoats, Spirit Fest propose un mélange de dream pop folk élégiaque, tout ce qu'on pourrait détester en fait... Mais c'est délicat, très mélodique et la réussite du concert tient beaucoup à la candeur de sa chanteuse, à sa présence lumineuse.

Percus discrètes, harmonium présent mais peu envahissant, la voix toujours aussi touchante de Markus Archer, tout est juste à sa place et la grosse heure passée en leur compagnie sera une très belle parenthèse à l'abri du froid hivernal.

samedi 2 décembre 2017 18:10

Aimee Mann - Goose Snow Cone

Un petit tour chez le disquaire pour y croiser un Xavier en manque [1] et aussi acheter quelques galettes.

Notamment ce Mental Illness, dernier album d'Aimee Mann. Pas une nouvelle venue, non, ... l'américaine a plutôt percé dans les 90's, notre époque quoi, mais qu'on l'avait totalement laissé de côté (on préférait les brunes à l'époque).

Et puis un premier titre ouï on ne sait plus où, qui fait tendre l'oreille, l'écoute complète du disque est un gros gros kiff non démenti après de nombreuses écoutes.

La voix, les arrangements, le cocon qui enveloppe l'auditeur, coup de coeur complet et presque peur de creuser plus en amont le reste de la discographie ! Mais on va essayer d'être courageux :)

Vu que la neige est là et que des vidéos de châton, j'en mets pas souvent:


Note

[1] le garçon achetait du Queen, je l'ai vu, un bestOf qui plus est... prétextant que c'était pour le fiston !

mardi 21 novembre 2017 18:49

AC/DC - Whole Lotta Rosie

Puisque Malcom est parti... une petite vidéo qui date, période Bon Scott (ma préférée) et ce titre capté à Paris.

Cà se passe à 3'05: Angus est hors course (il va se rattraper l'animal), reste le moteur du combo australien, basse/batt, of course et les riffs bien acérés de Malcolm.

Power chords chirurgicaux, c'est quand même dingue le nombre de riffs addictifs qu'il nous aura pondu.

Jamais vu le groupe en live (le stade... bof bof bof) mais toujours un plaisir absolu que de remettre sur la platine High Voltage, Highway to hell ou Back in Black !

- page 1 de 153

↑ GO ↑