Aller à la recherche

Mot-clé - Buzzcocks

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 23 mars 2009 23:06

Buzzcocks + Cortona - Ninkasi Kao (Lyon), le 22 Mars 2009

On replonge dans les décibels ce soir pour une virée exceptionnelle (?) au Ninkasi (et dont l'asso Kao Connection rencontre des quelques difficultés en ce moment). Soirée nostalgie (j'espère pas trop, j'aime pas çà) avec mon groupe punk préféré: les Buzzcocks qui lâchèrent fin des 70's 3 albums et une compile de singles juste parfaits, gorgés de bombinettes power-pop imparables[1].

Rayon madeleine, çà commence fort avec une première partie assurée par les locaux de Cortona. Ils doivent pas avoir 30 balais et proposent du punk rock labellisé 1977. C'est carré et efficace, pénible aussi : pas d'originalité dans les compos et un chanteur qui récite par coeur ses poses de rockeur. Vite, au bar !

La fosse est pleine juste avant que les mancuniens n'entrent en scène, le public est presque varié niveau âge (étonnant) mais beaucoup moins féminin que pour The Ex en début de semaine.

Le ton est donné d'entrée de jeu avec (I hate) fast cars : son très bon et puissant, pas de fioritures ni de bavardages entre les morceaux, 3 minutes règlementaires pour chacun, çà pogotte gentiment aux premiers rangs, on va se gaver !

shelley diggle.jpg
Sur scène on retrouve l'âme du groupe d'origine (en excluant Devoto qui a rapidement lâché l'affaire), à savoir Steve Diggle et Pete Shelley. Si le premier s'en donne à coeur joie brandissant dès qu'il peut son intrument, le second tire presque la tronche (sûrement agacé par des problèmes d'ampli qui perdureront tout le set). Derrière, la section rythmique reste en retrait mais assure plutôt pas mal.

Pour le répertoire, on ne change pas de décennie. Tout est tiré de cet âge d'or et entendre en live ces power-songs procure un plaisir indicible : What do I get, Ever Fallen in Love, Autonomy, Just Lust, Sixteen again (!)... c'est bien 25 perles qui seront alignées ce soir, Orgasm Addict ouvrant un rappel généreux et plein de oh-oh-oh.

Dix ans que j'avais pas ré-écouté ces titres aux mélodies exceptionnelles, merde, je vais replonger ! Merci aux Buzzcocks et revenez quand vous voulez !

Notes

[1] tout est compilé dans l'excellent coffret Product

↑ GO ↑