Aller à la recherche

mercredi 29 juillet 2020 07:29

Emitt Rhodes - You must have

A défaut de concert encore, on va faire un peu de rubrique nécrologique avec la disparition il y a quelques jours d'Emitt Rhodes.

Auteur d'excellents albums pop au début des 70's (le premier est un trésor), gorgées de mélodies à forte concentration McCartneysienne, 4 disques et plus rien... avant un retour en 2016 qu'on a raté (rattrapage prévu).

Il avait 70 ans.

jeudi 23 juillet 2020 11:51

Last Train - Disappointed

Effet Covid & post-Covid, pas trop de matière à mettre ici... Pas trop de musique écoutée non plus faut dire, on décroche !

Mais on revient souvent à ce disque de Last Train sorti l'an dernier et qu'on avait raté lors de leur passage pour la tournée correspondante.

Dommage car tout l'album tient très bien la route, un peu épique mais juste ce qu'il faut, avec une voix qui porte bien l'ensemble, et surtout toutes guitares devant ! Et çà, çà fait du bien: entre riffs efficaces, mélodies évidentes & ces morceaux qui s'étirent ('On Our Knees' ou le titre éponymes) parmi les plus réussis.

Un disque local qui plus est, à écouter bien bien FORT sans honte de son bilan carbone ! Hein ?

jeudi 12 mars 2020 14:57

Ozma - Périscope (Lyon), le 06 Mars 2020

Et un petit tour par le Périscope, un !

On ne connaît pourtant pas Ozma alors que le groupe existe depuis bientôt 20 ans (!), des alsaciens qui voyagent et sortent 'Hyperlapse', un disque où chaque titre est un hommage à une ville où ils ont pu jouer (si j'ai bien compris): entre Chine, Inde, Allemagne, Indonésie ou Zimbabwe, assez dingue compte-tenu du style retenu.

2 sets pour présenter le disque, presque 2 heures de voyage donc avec des pièces qui font grave travailler l'imagination, entre Gogo Penguin pas singe savant et Public Service Broadcasting en plus barré.

C'est joué au poil bien sûr, chaque titre pose son climat, ses ambiances en prenant le temps mais sans que çà s'éternise non plus. On a de belles joutes aux cuivres, sans démonstration, le plaisir de jouer avant tout: beaucoup de fraîcheur et d'enthousiasme, nombreux sourires contagieux et petites déconnades, on sortira ravi de l'escapade :)

Et on surveillera évidement les prochaines venues du quintet par ici !

jeudi 5 mars 2020 12:44

Flavia Coelho - Hibernarock (Champs sur Tarentaine), le 29 février 2020

3 mois sans rien publier... fichtre ! Petit décrochage de la musique, saison creuse et manque de motivation, serait-ce la fin de ce blog ?

On essaye que non avec une virée à la frontière des Cantal, Corrèze & Puy de Dôme et l'occasion de découvrir la riche programmation du festival Hibernarock qui s'étale sur 1 mois (belle initiative donc dans ce coin de France plutôt isolé et à cette saison) avec ce soir la fraîcheur de Flavia Coelho ouïe plusieurs fois à la radio.

Une belle scène, du monde présent et l'école de musique qui présente quelques groupes rock d'élèves bien en place avant Thomas Kahn venu en voisin (il est de Clermont) pour une formule très ancrée dans la soul-funk américaine et portée par une voix qui assure un max ! C'est loin d'être original mais on passe un agréable moment, préférant les passages plus vintage aux titres qui veulent envoyer en gommant toute subtilité.

Petite bière artisanale et c'est Flavia qui entre en scène. On espérait une formation riche et cuivrée, c'est tout le contraire: un gars aux claviers & un vieux batteur jamaïcain, Flavia plaquant souvent quelques accords sur une guitare sans tête.

Çà commence donc reggae, chanté en brésilien certes mais... on n'en sortira pas : perdues, envolées, les nuances et les influences brésiliennes du studio, l'ennui arrive rapidement, guère rattrapé par une impression de 'le même concert chaque soir', très pro et guère spontané. Dommage...

- page 1 de 168

↑ GO ↑